THE DIVINE COMEDY BORDEAUX 2017

THE DIVINE COMEDY THEATRE FEMINA BORDEAUX 1/02/2017

Pour les aficionados des 90's, la tournée Française 2017 des Irlandais est un évènement. Malgré de réguliers passages et changements de la formation à Neil Hannon (46 ans cette année), The Divine Comedy a sorti l'an passé un bon LP baptisé "Foreverland" dont le groupe va interpréter quelques extraits (principalement en début de set). "How can you leave me on my own" et "Napoleon complex" ouvrent la messe alors que le chanteur est déguisé en Bonaparte pendant que ses 5 soldats arborent des vestes d'époque. Ambiance pop-baroque, "Bad ambassador", "The pact" puis "To the rescue" (récent single en date) dévoilent un accordéon omniprésent dans les compositions d'un groupe qui affiche 11 albums au compteur. Le dandy Neil Hannon revient en chapeau melon sur "The complete banker" (de 2010) puis sur fond de banjo ("Bang goes to knighthood") alors qu'il entretient la communication avec un public connaisseur et partiellement Anglais. La plus belle chanson de la soirée restera "Our mutual friend" où le meneur simule l'ivresse et s'écroule sur le devant de scène. Calm before the storm avec "Funny peculiar" (avec la première partie Lisa O'Neil) et les magnifiques "A lady of a certain age" et "Songs of love" qui font preuve d'arrangements subtils dans une ambiance minimaliste. Les musiciens assurent sans subterfuge mais avec un verre en main que Neil sort d'un bar-mappemonde tronant depuis plus d'une heure sur les planches. La fin du concert s'avère plus rock n'roll (à la Gretsch) avec des titres issus de "Casanova" et "Fin de siècle" comme "Becoming like alfie", "I like" ou le superbe "National express" avec public debout. Les Irlandais fans de Bjork et Kate Bush sont plaisants et leurs mélodies travaillées enchantent un théatre Fémina quasiment complet. Rappel et présentation des musiciens sur "Assume the perpendicular" (magnifique) pour clore sur une chanson à boire ("A drinking song") étonnante pour des Anglais (!) et "Tonight we fly", l'une des premières compositions de 1994 période "Promenade". Au final, un concert sympathique permettant de (re)-découvrir la voix d'un chanteur (seul membre originel) dont l'intonation est proche de Bowie... la présence d'amplis de marque "Blackstar" (titre du dernier LP du maitre décédé en 2016) est un hasard et une reprise hommage aurait probablement comblée l'assistance. Conclusion : The Divine Comedy est le groupe de Neil Hannon.

 

DIVINE COMEDY

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×